24/07/2015

Le Palio de Sienne

Le Palio de Sienne
Provenant d’une tradition très ancienne, on dit que le Palio est né de la manifestation qui eut lieu lors de la Bataille de Montaperti, en 1260, quand le carrousel, qui avait été mis en place lors de la Cérémonie de clôture de l’Assomption, devint le symbole de l’Indépendance de la ville de Sienne, sous la protection de la Vierge. À ce moment là, le Palio (du latin « Pallium », désignant le précieux tissu de l’étendard qui, au Moyen-Âge, fut utilisé en premier, pour les courses de chevaux) fut dressé pour le final de cette fête annuelle en l’honneur de la Vierge Marie emportée au Ciel, la Sainte Patronne de Sienne.
Cette ancienne coutume a encore lieu aujourd’hui et elle fait partie intégrante des traditions et des rites locaux. Le Palio a lieu sur la Place du Champ (Piazza del Campo), à Sienne, le 2 juillet (le Jour de la Vierge de Provenzano) et le 16 août (le Jour de l’Assomption). Les protagonistes qui prennent part à cette manifestation ne sont autres que les représentants des 17 quartiers de la ville, c’est-à-dire les anciens quartiers de Sienne : Bruco, Aquila, Civetta, Chiocciola, Drago, Giraffa, Istrice, Leocorno, Lupa, Nicchio, Oca, Onda, Pantera, Selva, Tartuca, Torre et Valdimontone. Cependant, il se trouve que, chaque année, seulement 10 quartiers sur 17 peuvent effectivement prendre part à l’épreuve de la course. En réalité, il s’agit des 7 quartiers qui n’avaient pas pris part au Palio l’année précédente, ajoutés à trois autres, tirés au sort, pour faire un total de 10. Chaque quartier qui prend part à la course a son « barbero » (le nom du cheval qui courra pour le Palio), qui sera monté « à cru » (c’est-à-dire, sans selle) et dont le cavalier sera équipé d’un fouet pour les bœufs, non seulement pour inciter le cheval à avancer mais aussi pour gêner les autres concurrents. Avant que ne débute la course, vous verrez une long défilé de figurants qui représentent les différents quartiers (ceux qui sont communément appelés les « contradaioli »), tous en costumes médiévaux, avec leurs armes et leurs drapeaux. L’explosion d’un pétard marque l’entrée des chevaux, qui s’avancent dans un ordre déterminé et ils prennent alors, leur position sur la ligne de départ, que l’on appelle la « mossa ». Le 10e cheval ne se positionne pas tout de suite sur la « mossa » mais il prendra place dans le rang à un autre moment, pour le début de la course. Les chevaux devront effectuer trois tours de piste et parcourir ainsi, environ 1000 mètres et ce n’est qu’après avoir franchi la ligne d’arrivée que l’on désignera le vainqueur de l’épreuve. Le vainqueur est le cheval qui franchira la ligne d’arrivée, même s’il a été quelque peu bousculé ou secoué et même s’il arrive sans cavalier ! Pour les touristes, il s’agit d’un spectacle surprenant, mais dans les yeux les Siennois, c’est une course encore plus palpitante ! C’est pour ainsi dire, une véritable fête à laquelle les habitants tiennent beaucoup et cela, depuis un temps considérable. C’est pourquoi, ils y consacrent encore du temps, de l’entrainement, tous animés par une véritable passion pour cette course ! Ne manquez donc pas l’occasion de visiter Sienne les jours où prend place le Palio et vous assisterez alors, à un spectacle inoubliable ! Vous vous imprégnerez – à n’en pas douter – de l’atmosphère particulière de la ville à ce moment là, et vous vivrez un moment unique, entre tension et exaltation !

HAUT